Nuit Blanche 2006 #(par de-là) la clôture / watch

(par de-là) la clôture est terminé. Il sera présenté au Pocket Film Festival dans la catégorie « Itinéraire », au Centre Georges Pompidou lors de la Nuit Blanche, le 7 octobre à Paris.
we need ventilation y sera également visible à la demande et je participerai à une table ronde le samedi midi pour l’ÉESI. Et demi-tour est également bouclé.

(par de-là) la clôture, adaptation v.1.0 du roman La Clôture de Jean Rolin.
Un film d’Aurélien Bambagioni
Tourné avec un téléphone mobile, 9″
www.abcreation.net © 2006

Ce film essaye de comparer la situation socialo-urbanistique d’un des quartiers du nord de Paris entre le temps du livre (entre 1998 et 2000) et celui du film (2006) à travers une sorte de lecture (comme on pourrait lire un extrait d’un livre à quelqu’un au téléphone) de passages du début du roman de Jean Rolin en lieu et place des descriptions données par l’auteur. L’aspect fictionnel du livre a été gommé pour n’en garder que l’aspect documentaire.
« Sur toute la longueur du boulevard Ney, seuls deux bistrots portent le nom du maréchal : le premier à l’angle de l’avenue de Saint-Ouen, le second en bordure de la cité Charles-Hermite. On peut y ajouter l’entrepôt géré par la société Geodis, entre la porte de la Chapelle et la porte d’Aubervilliers. Avenue de la porte-de-Montmartre, une association de quartier est logée à l’enseigne du Petit Ney, et c’est également le titre du journal qu’elle publie. »

Mise à jour du photoblog.

Maintenance (ou jamais)

Rapatriement du blog depuis l’ancienne adresse vers http://blog.abcreation.org. Au rythme où je vais – ça fait plus de dix jours que je suis dessus… – suis pas arrivé au bout. La faute à quoi ? Comme d’habitude… Donc dorénavant arrêter d’entreprendre de nouvelles choses. Comme un photoblog par exemple. Au risque de jamais être capable de le mettre à jour… Pense-bête : en parlant de mise à jour, finir toutes les autres en cours…

Mise à jour le 8 novembre 2006 : je viens de finir le rapatriement du blog…

Home

En refaisant la home de mon site général, je me suis dis qu’un petit espace pour les photos serait le bienvenue.
En effet je n’ai jamais considéré la recherche photographique comme un travail à part entière dans abcreation, donc du coup je suis souvent frustré par la non-monstration de certains clichés.
Du coup en ouvrant ce photoblog sur mon site, je peux à la fois mélanger des photos sans importances, des choix non-exhaustifs, des photos de travail, des photos comme ça, sans trop me soucier de leur statut. Si certaines se retrouvent être des « photos-photos » abcreation tant mieux.
Il me reste encore du trie à faire avant de pouvoir mettre en ligne toutes celles que je souhaite. Je le ferai au coup par coup.

Il ne me reste que quelques jours pour finir mon film (par de-là) la clôture, et faire le listing des films d’étudiants pour pocketfilm.

J’ai abandonné mon projet de soutenir ma canditure pour partir à Montréal en 2007. Pas la tête ni l’énergie en ce mois de juillet pour constituer un dossier digne de ce nom. On repousse tout en 2008 pour mon projet de livre…

Question d’oreilles

Après quelques échanges de mails avec Ryuichi Sakamoto et un problème récurent de calage sonore, indépendant de ma volonté, Ryuichi m’a lui même refait le mix de we need ventilation.
La nouvelle version est en ligne.
Avec un special mix de Ryuichi en quelque sorte. Au départ ce qui ne devait être qu’une simple participation tout juste anonyme à un projet collectif, se révèle au final être une collaboration de premier ordre (pour moi en tout cas !).

stop-rokkasho

Je viens de faire dans l’urgence we need ventilation pour le projet stop-rokkasho lancé sur le web la semaine dernière par Ryuichi Sakamoto.



Ce projet participatif consiste à télécharger des morceaux libres d’exploitation (creatives commons) écrit pour l’occasion par Sakamoto et quelques complices contre le projet d’implantation nucléaire lancé à Rokkasho, un petit village au nord de l’archipel japonaise.

On retrouve dans ce projet tout l’activisme vert du musicien japonais et sa réflexion très avancée de l’exploitation d’internet pour des projets politiques à travers la musique et la coopération artistique.

Le projet est totalement libre et téléchargeable en podcast sur iTunes.

Filmé avec un téléphone 3G. Remix homemade (ROKKASHO [HEOLMIX] by abcreation) à partir des pistes ROKKASHO [KEYBOARD ONLY] et ROKKASHO [A CAPPELLA ONLY]. Made on a Mac. Licence Creative Commons pour stop-rokkasho.org

Mon quartier au téléphone

Voilà je finalise mon projet 3G, pour Pocket Films. J’en suis à la phase d’adaptation. Celle du roman de Jean Rolin, La Clotûre. Un roman très riche en description, et qui se passe dans mon quartier.
Je dois maintenant tourner, monter et lire…
Je prépare également un projet de résidence pour mon deuxième livre. Et toujours beaucoup de travail pour l’ÉEsi.
Le documentaire et le reste est en stand-by… Évidement.

(Pique) Pocket Sharp

Hier on m’a volé mon vélo.
Mais on m’a prêté un téléphone Sharp 3G avec caméra pour Pocket Films édition 2006.
Le téléphone, je dois le rendre le 30 juin.
Si le voleur avait le bon goût de remettre mon vélo en lieu et place. Merci.

Le printemps, déjà

Que de retard de tous les côtés.
Mon nouveau projet de livre vient de plus ou moins tomber à l’eau, en tout cas pour cette année, faute de temps et d’organisation. Un mauvais timing, j’espère pouvoir le faire en 2007.
Pas touché aux photos de décembre.
Par contre j’ai fais l’acquisition d’un nouveau HD externe 400 GO pour enfin pouvoir me mettre sur mon documentaire. J’attaque le dérushage. J’espère ne pas être déçu.
Il faut aussi maintenant essayer de le faire coproduire.
Le travail à l’ÉESI est stimulant mais il me prend tout mon temps – ma structure de travail pédagogique n’est pas encore totalement en place, cela prend plus de temps que prévu. D’un autre côté, c’est très enrichissant et responsabilisant.
Demi-tour, nouveau film abcreation, est en cours de montage.
Pas touché aux stories non plus. Forcément.

Hyper ballad

« Nous habitons sur une montagne
Là-haut au sommet
La vue est magnifique
Du sommet de la montagne
Chaque matin je marche jusqu’au bord de l’abîme
Et j’y jette de petits objets comme :
Des pièces d’automobiles, des bouteilles et des couverts
Ou tout ce que je trouve par terre aux alentours
 »
Bjork « Hyper ballad » 1995.

Aujourd’hui j’ai ramassé en photo, tout ce que Bjork avait jeté.
J’ai les doigts complètement gélés.

Je pense à toi tout bas

Étant en train de remanier les Stories, je n’ai pu m’empêcher d’en faire une nouvelle cette après-midi.
Je n’étais plus sûr d’en refaire mais finalement je crois que j’aime encore ces petites vidéos filmées dans l’instant et montées à l’état brut.
Je dois surtout finir de les les réorganiser au plus vite.

« Start the tape » #1 : permis de construire

Permis de construire est un projet radiophonique qui pourrait s’écouter comme un micro-trottoir ou plus exactement comme le bruit de fond d’un micro-trottoir et ses bruits de chantier en arrière plan.
On pourrait le prendre comme un instantané de construction.
Mais on pourrait surtout le définir comme un témoignage. Les chantiers visités ne le sont pas au hasard : ce sont tous des sites de constructions de logements sociaux dans les différents arrondissements de Paris.
Enfin permis de construire s’écoutera comme un feuilleton radio, avec à chaque écoute un nouveau permis de penser que tout pourrait s’arranger.

Ce projet fait parti de Start the tape le podcast abcreation.

Permis de construire n°007154289

Série en ligne

J’ai terminé il y a quelques mois de cela le tournage d’une série documentaire que je destinais à la télévision. Je suis de moins en moins sûr du format et il se peut que ce projet voit le jour sous la forme d’une série en ligne. Je reviendrai là-dessus plus en détail au fur et à mesure de la constrution du projet. En 2006. Je n’ai pas eu le temps de m’y mettre encore.

Un petit projet de générique fait à la va-vite en 2004, aux couleurs docu-soap. On peut y voir Erick Vidal, ébéniste créateur, le héros, qui va à la rencontre de Touffick Mentouri, architecte DPLG.

Nouvelle version des « Stories », work in progress

Depuis longtemps j’ai envie d’enlever les Stories d’abcreation.net. Ce travail calqué à la fois sur le principe d’une webtv (programme à la carte) et le système des webcams (plan fixe) date d’il y a cinq ans.

Je l’ai depuis archivé et je le montre dans une forme qui ne me convient guère. Je pense que le Vlog devrait lui faire du bien, car finalement si l’on y réflechit de plus près, ça fait bientôt dix années que je travaille ce concept de poster des petites vidéos de façon récurente à travers mon site et maintenant que tout le monde le fait, il est temps de se rendre à l’évidence : il faut rentrer dans le rang.
Rattrapé par la patrouille. Non par la gloire.

Au mois j’ai l’impression de ne pas mettre trompé avec abcreation et pour moi dans une réflexion artistique, c’est essentiel.

Mobilité

Le Forum des Images de Paris organise les 7, 8 et 9 octobre 2005, un festival de films tournés avec les nouvelles générations de téléphones mobiles. Le festival pocket films.

Avec quelques uns de mes étudiants de l’École européenne supérieure de l’image de Poitiers, nous avons eut la chance de pouvoir expérimenter ces téléphones tout le mois de juin.

L’optique est vraiment intéressante et d’avoir ce petit appareil prêt à déguener à tout moment s’apparente aux premières expériences DV.
J’ai vraiment l’impression de me retrouver cinq ou six ans en arrière, tant au niveau de la prise de vue (simple, miniature) qu’au niveau du rendu en ligne. Petit format, compression qui s’apparente au cinépak ou au sorenson que j’utilisais pour mes premières vidéos mise en ligne en 1996/1998.
Cet objet semble taillé pour moi, pouvoir faire des Stories sans se perdre dans des considérations techniques. J’ai d’ailleurs une histoire intitulée imodo tournée à Kyoto en 2000 qui allait dans ce sens, tout faire avec un téléphone, ce qui était déjà presque le cas au Japon à cette époque avec le imode de NTTDoComo, arrivé seulement il y’a deux ans chez nous et avec qui le 3G est en concurrence.

Pour autant, je ne me suis pas servi de cet appareil en tant que téléphone ou plateforme de communication et d’échange. Pas assez de temps. Ou bien par ce que je me satisfais de mon bon (déjà) vieux mobile pour simplement causer par-ci, par-là…

Voici trois essais effectués avec un téléphone mobile 3G

Le Mans [remake]

Feedback

Train 3G

Une année pas si sabbatique que ça

Le livre « Une année sabbatique avec Jacques Villeneuve | la F1 en 2004 » vient de sortir en France.
Enfin ! Il est disponible au Québec depuis mi-avril.
ISBN 2760410145, Éditions Stanké, 392 pages

Retrouvez une critique du livre sur le blog de Gwenaëlle Sartre.

Pour moi c’est avant tout un livre sur le médium internet. Mais en vente au rayon sport.

« En ce début d’année 2004, Jacques Villeneuve n’est plus en F1. Mis à pied en 2003 par BAR-Honda, l’écurie qu’il avait pourtant fondée avec son manager Craig Pollock, Villeneuve semble introuvable. La reprise du championnat du monde de F1 approche. Alors que les essais hivernaux battent leur plein, même le site Internet du pilote québécois est en stand-by — mais pas ses supporters qui, sur le forum de discussion du site, organisent la «résistance» et échangent avec animation sur l’avenir de leur favori. Une année sabbatique avec JV est une étonnante conversation à laquelle prennent part plus de cent voix — autant d’intervenants des quatre coins de la francophonie, dotés d’accents différents, d’opinions contrastées, de sources d’informations diverses, mais tous animés par une même passion absolue d’un sport et d’un pilote. Le livre couvre la période qui s’étend de novembre 2003 à septembre 2004, le temps exclusif de la sabbatique de Jacques Villeneuve. On y voit comment la presse, québécoise, française et internationale, Internet, électronique et papier, a réussi à faire de ce non-événement en soi un sujet récurrent et entêtant pour pimenter une saison sportive bien fade. On y voit aussi comment la confrérie des participants du forum apprend à composer avec les rumeurs incessantes, met en commun ses informations pour échafauder des cascades de théories et mène, à sa façon, l’enquête pour connaître le fin mot sur le retour imminent de son champion. Un thriller sportif unique où coups de gueule, délires, digressions, propos stratégiques et franches rigolades alternent à haute vitesse, avec, en toile de fond, la saison 2004 de F1. »

Mes nuits sont plus longues que vos jours

Depuis le mois d’août 2004, je travaille sur un projet de livre autour du forum de discussion du pilote de Formule 1 Jacques Villeneuve sur son site internet jv-world.com.
Pour être plus explicite, j’ai commencé au bout de six mois de participation à ce forum, à penser cet acte de lecture, d’écriture, d’analyse et de correspondance comme un travail de recherche en soi. Un travail quotidien, en plus d’un divertissement et d’une passion partagée. Une sorte d’atelier d’investigation. J’ai alors sauvegardé, organisé, trié et réorganisé tous les sujets et messages 2003/2004 du forum français pour qu’ils prennent la forme d’une sorte de fiction en temps réel.
L’évolution de la situation de Jacques Villeneuve vue à travers l’espace-temps du forum.
J’ai vraiment travaillé sur ce livre comme je le fais sur mes films.
Des tonnes de rush. Décortiquer, digérer et assembler.
Et adapter une interface écranique à une mise en page.

Ce livre va de novembre 2003 à septembre 2004, le temps exclusif de la sabbatique du pilote.
On se trouve face à un évènement global étalé sur presque un an, compilé d’une façon assez rare et nouvelle dans sa forme et dans son traitement. C’est ce qui a motivé le désir d’exporter l’expérience au-delà du réseau pour qu’elle devienne autre chose qu’un simple dépot au fond d’un tuyau au fil du temps. On y voit comment la presse, sportive ou pas, québécoises, française et internationale, internet ou papier, a réussi à faire de ce non-évenement en soi (le retrait provisoire d’une compétion sportive d’un de ses participants) un sujet récurrent et entêtant pour pimenter une saison sportive bien plate. On peut aussi y trouver une réflexion autour de la propriété intellectuelle sur le réseau, autour de la libre expression que permet internet et les forums de discussion en particulier. Et ce forum là justement, si spécial, développant de vrais rapports humains à travers et grâce à la technologie. Ces rapports si souvent critiqués et décriés mais qui pourtant existent et fonctionnent, ça je peux vous l’assurer !
Indirectement la piste de l’étude sociologique de ce forum, à travers une réflexion sur le langage, les moyens et les styles propres à chacun pour s’exprimer, le “parler” à travers les différences culturelles et sociales, est profondement présente dans le livre. Le tout est gommé par une seule et même passion, brisant aussi du même coup toutes les frontières de la francophonie.

Ce livre, c’est l’absence, le vide, le manque, la recherche sans fin.
Ce livre, c’est des points de vue partagés, des divergences, des déceptions et du stress qui n’en fini plus de monter.
Mais ce livre, c’est avant tout une histoire, celle de la saison de Formule 1 2004 vu du côté des stands.

abcreation (enfin) à la mode

abcreation est partenaire « home design et art vidéo » du WHO’S NEXT EVENT 2003, pour la semaine de la mode à Paris, automne-hiver 2003. Un cross-over art, design, mode au cœur des problématiques d’abcreation, « maison de création ».

Une fiction au coeur du système.
Un logo comme un autre.
Le but est atteint !