My dream’s car

Je viens de participer au projet « myearthdream » de HondaF1, un projet ouvert à tout le monde, le but étant de faire apparaître des messages écologiques sur la prochaine Formule 1 de l’écurie japonaise, celle-ci étant décoré « à la Google Maps ». Le lancement de cette voiture s’est fait début mars à la ‘Earth Gallery’ du Musée d’Histoire Naturelle de Londres. Elle courra dès ce week-end. Pour moi, en plus de mettre en avant une certaine idée déjà développée dans Stop Rokkasho, c’est surtout boucler une boucle.
En 1999, j’avais fait pour une exposition à Nice « Drive In », où je prévoyais de coller une image d’une Formule 1, taille réelle, sponsorisée par abcreation sur l’un des murs d’un parking. À l’époque, je travaillais encore abcreation comme une société de production, exposée à de multiples fictions, comme celle du sponsoring. Cette fois, abcreation sera vraiment inscrit sur le devant de cette voiture. Outre le fait que de délivrer un message écologique (celui qui m’est associé est un – si bien tombé – « prenez le bus ou le train ») sur un bolide de course, pollueur, bruyant mais tellement fascinant est totalement incongru (le décalage dans la démarche du compétiteur et constructeur automobile japonais est ici très intéressante, voire très gonflée), se retrouver sur le capot d’une Formule 1 transformée en planisphère roulant est assez succulant et s’inscrit pour moi dans une vraie démarche à la BMW qui dans les années 70 avait offert les livrées de ses voitures aux plus grands. Reste à savoir si une voiture peut-être une œuvre d’art, « décorée » ou pas. Mais là n’est pas la question…

One day i will meet him

La version webcam de ce projet disponible sur abcreation.net depuis 2002 n’est plus accessible actuellement, le fichier de la webcam que j’avais aspiré étant supprimé du serveur sur lequel il était hébergé.
Pire la version qui la remplace n’est plus un flux vidéo live mais simplement une version à l’ancienne d’image par image live.

Ce projet de webcam détournée était en quelque sorte la fin « définitive » du film One day i will meet him. Sa suspension (temporaire ? – remplacé par un flux d’images en noir et blanc à rafraichir) fait perdre un peu de magie au film même s’ils fonctionnent aussi l’un sans l’autre mais j’avais pris l’habitude de les associer, notamment en installation (film + flux webcam).