#LeMuséeDeLaMer / Résidence Rochefort

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

L’océan #Résidence

Ici et là-bas pour quelques mois pour une résidence sur le territoire de Rochefort Océan.

Le projet de la résidence vise à engager un travail de recherche et de création autour du paysage rochefortais et de son patrimoine militaire. Intéressés par la « pratique » de l’exposition, en tant qu’artistes – commissaires d’exposition, les deux artistes invités envisagent de proposer une exposition à Rochefort à l’issue de la résidence. Anaïs Marion, membre du collectif ACTE sollicitée sur ce projet, a invité Aurélien Bambagioni à travailler avec elle autour de ce court argument :

« Prendre la mer, « faire le point », se lancer à la conquête, c’est regarder vers l’horizon – la limite toujours repoussée de ce que l’on peut observer. Lorsque Louis Blériot traverse la manche en 1909, son exploit provoqua la panique : la limite est devenue floue, une distance s’est rétrécie, le danger s’est rapproché. Un immense espace s’est ouvert à la conquête. La période des premiers pas de l’aéronautique et du début du XXe siècle change nos manières de créer des représentations (la vue d’en haut) et de se représenter soi-même pour rapport aux autres (toute puissance). L’entrée des avions dans l’histoire militaire signe l’invention du bombardement. La possibilité de voler multiplie les provenances potentielles d’un danger. La bataille navale s’ouvre bientôt à quatre dimensions : la surface, l’espace, le ciel et la mer.»

Anaïs et moi collaborons ensemble depuis l’exposition #EternalSeptember à Rurart fin 2016. Nous avons entrepris de continuer à réfléchir sur des sujets qui recoupent nos axes de recherche communs, pouvant mener à des projets d’éditions et des propositions (de commissariat) d’expositions.

English version by Google

   

The art of football **

La France est à nouveau championne du Monde de football depuis quelques semaines.
Je prépare un projet de résidence d’écriture autour du Red Star, club de foot mythique de Saint Ouen en banlieue parisienne et coïncidence, je me retrouve dans ce reportage de France 24 autour de l’exposition « Par amour du jeu » aux Magasins généraux à Pantin près de Paris.

English version by Google